Mission et Vision

L’objectif principal de notre projet est de créer un environnement durable et auto-suffisant pour les êtres humains, les animaux et la nature. Nous espérons développer des pratiques concrètes qui permettront aux autres de s’en inspirer dans leur vie quotidienne. L’existence humaine a toujours fait partie de l’ordre naturel. A partir de là, nous aimerions souligner cinq aspects essentiels au projet :

  • Vivre de la forêt
  • Vivre de l’agriculture
  • Vivre avec les animaux
  • Construction durable
  • La magie de la vie

IMG_4028

A travers le développement de l’humanité, ces derniers aspects ont formé la base de notre existence. Ce savoir et ces pratiques ont été transmis de génération en génération. Cependant, un changement s’est opéré entrainant ainsi une valorisation de la rentabilité économique, au détriment d’un monde durable permettant à tous de prospérer. Il est indéniable que l’époque moderne nous a apporté d’importantes innovations technologiques dans des domaines tels que l’entretien forestier, l’agriculture, l’élevage, l’habitat écologique et même la qualité de vie en général. Cependant, certains principes basics comme le bien-être environnemental, la vie en communauté ou l’émancipation individuelle semblent avoir été mis en retrait. De nos jours, les biens de consommation courante sont considérés comme acquis. Mais leur provenance et leur mode de production sont des questions souvent ignorées. Ces comportements commencent à avoir un impact visible sur le reste du monde. Nous vivons tous sur la terre Mère et Elle nous permet de subvenir à nos besoins en abondance. Nous aimerions montrer que l’on peut facilement contribuer de façon durable à la planète et ce faisant permettre une vie épanouie et libre.

En faisant bon usage de la grande diversité des sols et de la disposition des terrains nous aimerions partager une manière de produire de la nourriture de façon diversifiée et suffisante en stimulant la biodiversité. Il sera notamment questions de savoir combien de mètres carrés seront nécessaires pour le potager, la quantité de céréale nécessaire à la fabrication du pain et à la nourriture pour les animaux…etc.

Plus simplement, sur les 60 hectares que compte La Resse, nous allons créer un système auto-suffisant avec toute l’aide que nous pourrons recevoir, afin de se recentrer sur ce dont nous dépendons pour vivre une bonne vie.

 

Thèmes

En ce concentrant sur cinq thèmes concrets, nous aimerions mettre en lumière ce sur quoi nous nous reposons afin de vivre une vie épanouissante et comment la partager avec les autres.

Pour cela, il faut :

  • Créer et entretenir un équilibre naturel dans l’endroit où l’on vit afin qu’un espace suffisant subsiste pour la faune et la flore sauvage locale, parties essentielles d’un écosystème complexe.
  • Utiliser les techniques et les savoirs ancestraux qui existent à travers le monde.
  • Prévenir l’épuisement des ressources de la terre et apprendre comment vivre durablement grâce à l’abondance offerte par notre environnement.
  • Respecter les procédés naturels et écologiques, et les améliorer de façon créative.
  1. Vivre de la forêt
    Le domaine est composé d’environ 40 hectares de forêt. On trouve notamment 15 hectares d’épicéas, 20 hectares de forêt décidue (arbres feuillus), et 10 hectares de jeunes pousses et d’espaces prêts à êtres replantés. Une forêt diversifiée est une forêt en bonne santé. On peut observer les différences entre forêt exploitée et forêt naturelle.
  1. Vivre de l’agriculture
    En face de la maison s’étend un magnifique potager, exposé plein sud, et qui permet de faire pousser légumes et fruits en grande quantité. De plus, ce jardin potager servira d’espace d’expérimentation à l’autosuffisance. Quels légumes peuvent être facilement cultivés dans l’espace urbain ? Comment étendre de façon écologique la période de récolte ? Il sera aussi important de se focaliser sur des techniques de semi et de récolte appropriés, de maintenir le composte, de définir ce qui peut être mangé frais et ce qui peut être conservé. Nous suivons les principes de la permacultures, c’est-à-dire le respect et le maintien de l’écosystème qui est utilisé. Derrière la maison se trouve environ 4 hectares de prairie qui seront transformé en terres cultivables permettant une récolte à plus grande échelle. Un système de rotation sera mis en place pour les cultures plus larges telles que les céréales, le maïs, les tournesols etc.
  1. Vivre avec les animaux
    Depuis toujours, les humains ont utilisé les animaux dans le travail, comme nourriture et comme compagnie. Le rapport de l’être humain à l’animal est souvent variable. Dans notre culture cette relation est obscurcie par les grandes industries déterminant nos réserves de nourriture plutôt que par les individus ou les petites communautés. A La Resse, il existe assez d’espace pour élever un cheptel dans le respect du bien-être animal. Ceci représente un des aspects centraux de notre projet.
  1. Construction durable
    La dernière décennie a amené de nombreuses innovations quant aux matériaux et aux méthodes de construction. Cependant, des alternatives moins coûteuses, souvent importées, sont le plus souvent préférées. Les sources d’énergie locales et renouvelables sont mises de côté. Nous avons considérablement à gagner en se concentrant plus sur les ressources locales existantes notamment en créant des systèmes de collecte d’eau et en générant des énergies renouvelables.
  1. La magie de la vie
    Nous souhaitons nous concentrer sur l’épanouissement personnel, la compassion, la liberté intérieure, l’expérience relative de la réalité, notre bonheur et nos accomplissements. Nous aimerions servir de plateforme de partage afin d’abordées ces thèmes de façon créative, philosophique, scientifique, métaphysique ou spirituelle.

Phase de développement
Les premiers pas vers l’autosuffisance

Lors de cette première étape le projet est provisoirement appelé «Le Rêve de Gaïa – Work in Progress ». Dans un premier temps, nous allons travailler à mettre en place les conditions nécessaires à la poursuite du projet global. Vous pouvez aussi participez !! A partir du printemps 2018, nous aurons la possibilité d’accueillir des bénévoles et des étudiants et de leur offrir un environnement dans lequel ils pourront découvrir dans des paysages magnifiques le chemin vers l’autosuffisance. Afin de vous donner une idée concernant les tâches essentielles à l’exécution de cette première phase de travail, une description par thème s’impose.

Général
A l’heure actuelle, six places de camping sont prévues. A La Resse nous dépendons de l’eau de source. Afin que tout le monde puisse l’utiliser, un réservoir d’eau plus grand à besoin d’être construit plus près de la maison. De plus un filtre composé de roseaux sera mis en place pour purifier l’eau.

Vivre de la forêt
A côté de la forêt naturellement préservée, quelques parcelles doivent être un peu exploitées dans le but de générer durablement des récoltes. Ceci nécessite de planter, de tailler d’élaguer ou d’abattre certains arbres, ainsi que d’enlever les genêts ralentissant le développement des pousses. Il est aussi important de transformer une partie des récoltes en produits de premières nécessités. Du bois de chauffage doit être scié et fendu, et les troncs doivent être transformé en poutres et en planches pour être stockés.

Vivre de l’agriculture
Un système de rotation des cultures doit être mis en place afin de répondre aux besoins en nourriture toute l’année. Ceci implique de planter des arbres fruitiers et autres plantes diverses et variées. Il est donc impératif de travailler régulièrement dans le potager, la serre, et de rénover les anciens canaux d’irrigations.

Vivre avec les animaux
De nombreuses espèces d’animaux vivent sur le domaine de La Resse : chiens, chats, cochons, brebis, lapins et volailles. Pendant cette phase de lancement du projet, nous travaillerons à l’élargissement des enclos existant, à la délimitation des pâturages et à la construction d’étables. A partir de l’été 2020, nous accueillerons aussi des vaches, des chevaux et autres.

Construction durable
Deux bâtiments principaux se trouvent sur le domaine. Un premier de 40x7m et un second plus petit de 12x6m. Chacun a besoin d’importantes rénovations. Nous nous focaliserons donc dans un premier sur l’essentiel. Par exemple, l’amélioration des sanitaires, rendre le bâtiment le plus petit habitable et construire un chalet écologique grâce au bois de la forêt alentour. Ceci implique de la maçonnerie, de la menuiserie, de la charpenterie, de la plomberie et autres travaux manuels.